web 2.0

Du Web 2.0 pour anticiper le Web 3.0

Jeudi 19 mai 2011, je suis invité par sparklingPoint pour débattre de l’émergence du Web sémantique dans le monde de l’entreprise. SparklingPoint est une communauté d’échange d’expériences sur les technologies de l’information.

Je suis intéressé par le phénomène et l’usage qui, tous les deux, informent nos décisions d’adhérer ou de refuser le 3.0. Je suis persuadé que l’ouverture des données est une chance. Mais adviendra-t-elle ? Comment ? A quelles conditions ?


La loi de Godwin : Débat et discrédit

En 1990, Mike Godwin fait la constatation suivante « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler s’approche de 1. » (« As an online discussion grows longer, the probability of a comparison involving Nazis or Hitler approaches 1. »)

Depuis plusieurs années, cette remarque empirique a été appliquée à Internet et plus particulièrement aux forums. On y lit que certains s’interrogent pour savoir « à quel moment ce forum atteindra-t-il le point Godwin ? » Il est ainsi du devoir de tout modérateur de guetter les signes avant-coureurs de la survenue de ce point …

Qui est Godwin ?

Mike Godwin est un avocat américain qui a été chercheur à l’Université de Yale et est aujourd’hui le directeur juridique et le coordinateur juridique de la fondation Wikimedia.


Traduction française de « Grenzen der Menschheit » de Goethe

Lorsqu’en 1778 Johann Wolgang von Goethe écrit « Grenzen der Menschheit », il prend part au mouvement poétique et politique du Sturm und Drang. Dans cette hymne, mise en musique par Franz Schubert (D. 716 en 1821), Hugo Wolf (Lied n.51 en 1889, partition) et plus tard par Alban Berg (en 1902), le poète évoque sa vision de la relation entre les dieux et les hommes. Il conseille aux hommes l’humilité et le respect et leurs suggère de ne pas se mesurer aux dieux. Il conçoit la vie de l’homme comme confinée, limitée par des déterminismes. Cf une étude intéressante sur « La genèse d’un nouveau Prometheus » écrite par Daniel Hellmann.

Limites d’humanité

Wenn der uralte,
Heilige Vater
Mit gelassener Hand
Aus rollenden Wolken
Segnende Blitze
Über die Erde sät,
Küß ich den letzten
Saum seines Kleides,
Kindlicher Schauer
Treu in der Brust.

Lorsque le vénérable
et très saint Père
d’une main sereine
du haut des nuages
sème sur la terre
des éclairs bienveillants,
je baise le moindre ourlet
de sa robe,
frissonnant, tel un enfant
au cœur fidèle.

Denn mit Göttern
Soll sich nicht messen
Irgendein Mensch.
Hebt er sich aufwärts
Und berührt
Mit dem Scheitel die Sterne,
Nirgends haften dann
Die unsichern Sohlen,
Und mit ihm spielen
Wolken und Winde.

Car nul homme
aux dieux ne doit
se mesurer.
S’il se dresse
et de son front
touche les étoiles,
son pas incertain alors
ne trouve d’appuis stables,
et les nuages et les vents
se jouent de lui.

Steht er mit festen,
Markigen Knochen
Auf der wohlgegründeten
Dauernden Erde,
Reicht er nicht auf,
Nur mit der Eiche
Oder der Rebe
Sich zu vergleichen.

Se tient-il debout sur ses os
solides et énergiques,
sur la terre ferme
et durable,
il ne peut pourtant,
au chêne
ou à la vigne
se comparer.

Was unterscheidet
Götter von Menschen?
Daß viele Wellen
Vor jenen wandeln,
Ein ewiger Strom:
Uns hebt die Welle,
Verschlingt die Welle,
Und wir versinken.

Qu’est-ce qui différencie
les dieux des hommes ?
Tant de vagues
passent devant les dieux,
un fleuve éternel :
nous, la vague nous soulève,
nous submerge,
et nous sombrons.

Ein kleiner Ring
Begrenzt unser Leben,
Und viele Geschlechter
Reihen sich dauernd
An ihres Daseins
Unendliche Kette.

Un petit anneau
limite notre vie,
tant de générations
qui, sans relâche, enfilent
leur existence
à la chaine sans fin.

Au début, ma traduction était bien imparfaite, je remercie Dansolo et Pierrot, du forum de Leo, pour leur aide avisée. C’est un des avantages de la publication dans un média interactif (de type web 2.0) que de pouvoir solliciter l’aide des lecteurs.

Vous pouvez encore me faire part de toutes vos suggestions pour améliorer cette version française.


Traduction automatique arménien / français et réciproquement

Tous ceux qui ont a traduire des textes, ont découvert un jour l’offre de Google. Mais derrière celle-ci, qui est visible et largement utilisée, il y a les coulisses. Je veux dire d’autres territoires de la traduction automatique.

Ainsi, je cherchais à traduire de l’arménien avec mes dictionnaires … et en fouillant, en grattant dans le web, j’ai trouvé une page où des langues plus inhabituelles que l’anglais sont proposées parmi les autres :

afrikaans
albanais
allemand
anglais
arabe
arménien
azéri
basque
biélorusse
bulgare
catalan
Chinois
coréen
Créole haïtien
croate
danois
espagnol
estonien
finnois
français
galicien
gallois
géorgien
grec
hébreu
hindi
hongrois
indonésien
irlandais
islandais
italien
japonais
letton
lituanien
macédonien
malaisien
maltais
néerlandais
norvégien
persan
polonais
portugais
roumain
russe
serbe
slovaque
slovène
suédois
swahili
tagalog
tchèque
thaï
turc
ukrainien
urdu
vietnamien
yiddish

Allez-y voir, c’est là : http://translate.google.com/?hl=fr&ie=UTF8#


Analyse de la présence du Gartner et de ses analystes sur Twitter

Je suis sûrement comme plusieurs d’entre vous un lecteur attentif des analyses du Gartner. Alors quand j’ai découvert la page où le célèbre cabinet publie la liste des accès Twitter de l’ensemble de ses analystes, je me suis jeté dessus. Vous auriez fait pareil.

Ils sont 85 analystes à être présents dans cette page. Je me suis amusé à faire des statistiques sur l’usage de Twitter que font les analystes. Je vous livre ici quelques résultats étonnants.

Nombre de personnes que les analystes écoutent

  • 54 analystes représentent 10 % de l’écoute globale du Cabinet et 31 représentent 90 %
  • Les 5 analystes les plus écoutants représentent 49.4 % – ils font respectivement 6.3 % – 6.8 % – 9.4 % – 13.3 % et 13.4 %

On aurait pu penser que les analystes de Gartner seraient plus attentifs à ce qui se dit dans le réseau le plus actif du Web 2.0. La moitié de l’écoute globale du Gardner est faite par 5 analystes sur 85.

Nombres de personnes qui écoutent les analystes

  • 25 analystes représentent 10 % des écoutés et 60 représentent 90 %
  • Les 17 analystes les plus écoutés représentent 50.2 %
  • Les 5 plus écoutés font respectivement 3.9 % – 4.3 % – 4.3 % – 4.8 % et 5.0 %

60 des 85 analystes du Gartner sont très écoutés avec un score cumulé de 90 %. En revanche, 25 analystes sont à peine écoutés. Parmi ces derniers, il y a bien entendu les analystes qui ont décidé de masquer leurs twitts. La moitié de l’écoute du Gartner est le fait des publications des 17 analystes les plus productifs.

Nombres d’analystes qui figurent dans des listes

  • 27 analystes représentent 10 % de la présence du Gartner dans des listes et 58 représentent 90 %
  • Les 15 analystes les plus présents représentent 49.5 %
  • Les 5 plus présents font respectivement 4.0 % – 4.3 % – 4.6 % – 5.4 % et 7.3 %

Les résultats de la présence dans des listes est assez conforme à l’écoute, voir juste au-dessus.

Nombres de twitts publiés par des analystes

  • 54 analystes représentent 10 % des twitts publiés par Gartner, 25 représentent 90 %
    et 6 analystes masquent leurs twitts
  • 7 analystes n’ont jamais publiés de twitts
  • Les 4 analystes qui publient le plus représentent 49.5 % de la publication du Gartner
  • Les 5 plus écoutants font respectivement 7.3 % – 9.2 % – 9.3 % – 14.1 % et 16.3 %
  • Les résultats les plus étonnants sont ici. La moitié de toute la production du Gartner dans Twitter est réalisée par 4 analystes seulement.

    Je crois que les analystes devraient tous publiés des twitts publics. Ce serait pour eux une véritable plateforme, un lieu de rencontre avec la sphère, avec leurs lecteurs. En fait, je suis globalement « desappointed » de mon analyse ! D’ailleurs, je crois que si on faisait la même étude sur d’autres cabinets, on arriverait aux mêmes résultats …

    Ou alors, persuadez-moi du contraire !


    Peut-on encore parler de TIC ?

    Tout le monde s’accorde pour dire que les TIC, les technologies de l’information et de la communication, se sont développées rapidement. Or, le mot apparait dès le début des années 90, je n’ai pas retrouvé la date exacte, mais ça ne doit pas être loin. Cela fait donc environ 20 ans.

    Aujourd’hui, le terme est nettement dépassé. En effet, la « communication » est une opération qui consiste à diriger une information vers un public, alors que le propre du web actuel nous oriente vers la collaboration, l’interactivité, le participatif, le réseau social, le networking, le réseautage, etc. Les mots ne manquent pas pour couvrir ces usages qui sont désormais les nôtres. Nous devrions donc parler des TIR, c’est-à-dire des technologies de l’information et de la relation, comme le suggérait un intervenant de l’émission « Place de la toile » sur France Culture, juste avant les vacances.

    Pour faire bref, la communication est au Web 1.0 ce que la relation est au Web 2.0. Ou encore, les TIC sont au Web 1.0 ce que les TIR sont au Web 2.0.

    Mais, l’histoire ne s’arrête jamais. Et comme je l’ai écrit dans mon livre « Deployer Un Projet Web 2.0 ; Anticiper Le Web Semantique …« , le Web 2.0 est un web de passage, un web de transition. Pour vous, après les TIR, que devrions-nous trouver ?


    Villes 2.0 : le projet de mashup entre la ville et le web 2.0

    Voilà un thème gigantesque ! Sites internet, livres, débats, forums, projets … juste pour le plaisir d’une bonne vidéo, celle où Thierry Marcou présente ses réflexions actuelles.

    Souvenez-vous … quand Internet est arrivé sur nos écrans (qui n’étaient pas encore plats), le grand web était une vaste toile qui nous reliait tous, qui nous mettait tout à porter de la souris. Internet était la métaphore de l’univers galactique spacial ;-) Aujourd’hui, Internet est devenu un outil de la proximité. Il est là pour nous mettre en contact avec nos proches … et le clou est d’utiliser le web 2.0 pour atteindre la ville, celle où nous vivons.


    Web 2 et culture, l’exemple du Musée virtuel arménien de France

    C’est après la guerre, le 14 mai 1949, que Nourhan Fringhian crée le Musée arménien de France. Avec l’aide de quelques amis arméniens érudits et collectionneurs comme lui, ils réunissent leurs collections et constituent un fonds remarquable et unique en France consacré à la culture et aux traditions arméniennes : des céramiques, des objets ecclésiastiques, des amulettes, des bibles traduites et d’autres ouvrages liturgiques, des tableaux etc.

    Puisque le musée physique est fermé depuis de nombreuses années, malgré une réouverture de deux mois au cours de l’année de l’Arménie, et qu’il ne pourra jamais être accessible partout dans le monde, il faut saluer la naissance du site du musée arménien de France (MAF). L’histoire de ce musée se poursuit donc sous l’impulsion de Frédéric Fringhian, fils du créateur, et de toute une équipe motivée.

    Ce musée virtuel est une belle réalisation au niveau de son contenu iconographique, photographique et documentaire. C’est aussi une belle réussite technique : un site RIA en flex.

    Pour toutes ces bonnes raisons, je vous invite à visiter ce beau musée virtuel et à lui apporter votre soutien.


    Débat autour du web 2.0 en entreprise

    Sur le site de guideinformatique.com, tous les mois, des vidéos présentent un débat qui s’est déroulé en public dans un café ou un restaurant.

    En février, le thème du « CAFÉ E-TÉRAIRE » était : « autour du web 2.0 en entreprise« . Avec Jean-Louis Lequeux (consultant en nouvelles technologies), nous avons présenté notre livre « Déployer un projet Web 2.0 en entreprise« . Nous débattions avec Jean-Pierre Corniou (DSI de Usinor et de Renault, aujourd’hui DGA de SIA Conseil) qui présentait son livre « Le web, 15 ans déjà… et après ?« . Le débat était animé par Hubert d’Erceville, le rédacteur en chef de GuideInformatique.com.


    Des exemples de wikis en entreprise

    A la suite d’une intéressante discussion ce matin sur ce sujet, je dresse ici une petite liste de wikis d’entreprise agrémentée d’un commentaire succinct sur leur succès ou leur échec … Il s’agit toujours de cas bien concrets. J’ai conscience que les commentaires sont trop rapides, mais ce post est une prise de notes et aussi un appel à la discussion.

    Succès

    • Wiki, outil indispensable d’une communauté fermée
      • pas de frein à la contribution, les contributeurs sont entre eux, les contributions servent à tous
      • pas de frein à l’utilisation, le wiki remplace des outils plus anciens qui se trouvent remplacés et fédérés dans le wiki
    • Wiki, outil transverse, pour toute l’entreprise, contribué par des experts
      • pas de frein à la contribution, les auteurs ont l’autorité de l’expert, ils sont dans leur rôle et ne sont pas contestables
      • pas de frein à l’utilisation, les contributions ont une valeur propre d’expertise
    • Wiki, outil de collaboration pendant le temps d’un projet
      • pas de frein à la contribution, les contributeurs sont l’équipe projet, c’est une communauté opportune,
      • pas de frein à l’utilisation, les contributions comprennent la documentation du projet en cours d’élaboration, des référentiels utiles au projet, des échanges en questions / réponses avec le client du projet

    Echecs

    • Wiki, comme espace ouvert, plus ou moins informel
      • freins à la contribution, syndrome de la page blanche, manque de structure, difficulté à structurer les contributions
      • freins à l’utilisation, on ne sait pas toujours ce qu’on va y trouver, une navigation difficile quand les informations ne sont pas structurées, manque de contenus
    • Wiki, comme espace pour les retours d’expérience à la fin des projets
      • freins à la contribution, manque de temps car on est déjà dans le projet suivant, démarche souvent mal accompagnée
      • freins à l’utilisation, par nature on fait peu appel aux expériences acquises par d’autres, manque de structuration homogène de tous les retours

    Votre expérience vous conduit-elle à des conclusions similaires ou autres ?


  • Catégories

  • Calendrier

    mai 2017
    L M M J V S D
    « Avr    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • Copyright © 1996-2010 Blogabriel. All rights reserved.
    iDream theme by Templates Next | Powered by WordPress